Logo de Facebook Logo de Twitter

Le pianiste de La vie d'une autre


Disque de  Jacky Terrasson

Parfois, dans une histoire, on éprouve le besoin de retrouver un musicien, une place chauffée au soleil, une rue qu'on a descendue un soir d'été, une table dans un café, les parfums d'un champ de lavande oubliè... Jacky Terrasson dont Marie ne se souvient plus et qu'elle a perdu comme le reste de sa vie est un musicien qui a souvent accompagné mes moments d'écriture. j'écoutais sa musique en boucle dans mon casque et je partais pour un voyage. Au bout de quelques heures, un temps qui n'avait pas de mesure prenait la cadence, et les mouvements de ce qui nous traverse traçaient leur histoire.

Extrait: "Et si tu écrivais n'importe quoi me disait mon ange lecteur. J'y travaille mon amour. Très intensément. Il n'y a plus de rupture entre la pensée et l'écrit, entre la vie et la page. Seule la distance qui me sépare de moi-même est une inconnue. C'est celle que je parcours doucement en faisant taire la peur, l'envie de finir ou de reculer d'un grand pas. J'écris ce qu'il joue et je ne sais pas si un musicien peut traduire en notes les mots que je couche sur le papier. J'entends ce qu'il ne sait pas qu'il compose. J'accouche de ce que je ne pourrai jamais lire en le comprenant dans toute son essence. Nous voici jumeaux de création. Dans ce manque immense que sont mes lèvres tendues vers un baiser sans avenir, je sais toute la solitude du corps et de l'absence.

 

Cliquez pour agrandir

Jacky Terrasson - Photo de Lucille ReybozJacky le New-Yorkais est de père français et de mère afro-américaine. Il vient d’enregistrer son premier disque solo.

“Se retrouver seul en studio est la chose la plus difficile du monde. Dans une pièce, sans public, il n’y a que soi-même, le piano et des micros. Il faut tout faire, fournir l’ambiance, le tempo, la couleur. On ne peut s’empêcher d’être conscient de ça.”

Extrait de La vie d'une autre

Photo du pianiste Jacky TerrassonCouverture de La vie d'une autre"Pablo s'est levé. il a mis un disque dans la chambre. Je suis curieuse, en attente: jazz, piano, mais à part ça... Qui est-ce, Jacky Terrasson. Tu connais, Non, je ne vois pas. Il soupire, déçu. Je voulais vérifier. Nous l'avons vu en concert, il y a cinq ans, et c'est toi qui me l'as fait connaître. Oui, c'est fou je sais. Moi aussi j'ai essayé, je me suis dit que le déclic pouvait être une musique, un parfum, des livres... Mais ça ne marche pas. Parfois une odeur me communique cette sorte d'émotion, je sens qu'il y a là un fil du macramé mais pour le souvenir de la pièce entière, c'est le néant...


Retour au roman La vie d'une autre

Share