Logo de Facebook Logo de Twitter
Index de l'article
Le film et son équipe
Tournage de La vie d'une autre
Le film d'une autre
Interview de Sylvie Testud
Interview de Juliette Binoche
Interview de Mathieu Kassovitz
Toutes les pages

 

Le film La vie d’une autre

 

 

Mathieu Kassovitz dans La vie d'une autreInterview de Mathieu Kassovitz

 

PAUL ET MARIE
J’ai lu le scénario très vite et j’ai aussitôt eu envie de le passer à ma femme pour qu’elle le lise à son tour. C’est un sujet qui nous concerne tous, quand on est en couple depuis longtemps. On vieillit, on veut retrouver la première flamme, ce qui nous a plu chez l’autre au tout début de l’histoire. Donc c’est un sujet universel, qu’on soit un homme ou une femme. Sauf qu’en réalité une femme a plus la capacité de se remettre en question autour d’un choc émotionnel qu’un homme, qui aura moins de psychologie dans son approche. Paul n’est pas un personnage intéressant en lui-même. Mais il est au centre du film, il sert à faire pivoter l’histoire et le personnage principal.

JULIETTE
Paul sert de révélateur à Marie, et j’avais très envie de faire cela pour Juliette Binoche, que j’aime beaucoup. Juliette n’a pas la même approche du travail d’acteur que moi. Juliette, jouer c’est son métier, sa passion, tandis que moi c’est la mise en scène qui me nourrit.Alors, comme metteur en scène, j’ai trouvé intéressant d’être dans son domaine à elle, et d’observer comment elle intègre les choses, ce qu’elle veut apporter. J’ai pu regarder le travail d’une actrice sur un plateau, autrement que quand je réalise. Car le réalisateur n’a pas le temps, il est corrompu par le combat permanent qui consiste à faire sa journée, à avoir tous ses plans.

SYLVIE
On le sait quand on la voit, quand on l’écoute en interview ou quand on lit ses livres : Sylvie Testud a une dynamique bien à elle, à la fois énergique et contrôlée, elle sait où elle veut aller. Elle avait un film dans sa tête, depuis longtemps, elle a tout fait pour arriver au bout de sa vision. Il faut ensuite confronter ses volontés de réalisatrice à celles des acteurs, pour obtenir l’alchimie qui fait les films. Sylvie et Juliette ont trouvé leur alchimie. C’était beau d’en être le témoin.



Share